A propos de nous

Depuis 90 ans dans la famille, plusieurs générations se sont succédées, donnant un hôtel familial qui aujourd’hui allie avec succès tradition et modernité.

En 1920, Paul Reinhardt a posé la première pierre de l’établissement familial que l’on connait aujourd’hui. Afin de rendre possible son rêve d’ouvrir une auberge, il a pris la décision de quitter le poste qu’il tenait à la boulangerie située rue Sülmer.

Lorsque mon arrière-grand-père a ouvert l’hôtel, ma grand-mère était alors âgée de seulement 18 ans. Elle a alors investi naturellement et avec plaisir la place aux fourneaux et à l’accueil de clients. A cette époque, il était très difficile pour les jeunes filles d’apprendre un métier, car il n’y avait presque pas de possibilité de formation pour les femmes. Pour elle, il était clair qu’elle voulait reprendre l’hôtel, et faire suivre la 2nde génération. Dans le but de reprendre l’hôtel Grüner Kranz plus rapidement, elle a intégré l’école hôtelière pour jeunes filles, située à Bruchsal. Une fois diplômée, elle a pu travailler à son tour dans l’hôtel paternel.

Les sombres années de la 2ème Guerre Mondiale ne sont pas passées sans bruit. Le bombardement qui a détruit la ville de Heilbronn le 4 décembre 1944 a aussi touché la maison.

Mon grand-père, Ernst Stricker ne s’est pas laissé abattre. L’argent devait vite revenir pour remettre sur pied l’affaire, et ainsi permettre à la famille de sortir la tête de l’eau. C’est ainsi qu’il a relancé un petit commerce en vendant du vin stocké dans de vieux fûts de bois à la cave, et en montant une cabane pour vendre des saucisses grillées. Ce commerce a surtout pu être possible par la présence des troupes américaines dans la ville de Heilbronn.

Petit à petit, l’hôtel a pu être reconstruit. L’amitié avec les américains dans les années d’après-guerre est toujours entretenue aujourd’hui. La 3ème génération a débuté avec le mariage de mes parents, et l’organisation de l’hôtel s’est professionnalisée ; mon père ayant terminé avec succès sa formation de commerce, s’est occupé des tâches administratives, et du service. Ma mère dirigeait la cuisine, en même temps qu’elle travaillait à l’hôtel renommé Sonne-Post à Mürrhardt. Ils ont tous deux travaillé et aidé jusqu’à l’âge de 80 ans avant de prendre une retraite méritée.

Pour ma sœur et moi, l’hôtel Grüner Kranz était notre berceau, et avons été baignées très tôt dans cette atmosphère. Nous avons donc effectué toutes deux un apprentissage à l’école hôtelière, à l’Hôtel Viktoria, à Bad Mergentheim.

Après ma formation, j’ai eu l’occasion de travailler dans divers pays à travers le monde, au Japon, en Suisse, et en France. Dans le but d’obtenir la « toque » de chef de cuisine tellement souhaitée, j’ai suivi l’école de chefs restaurateurs, en cuisine.

Née en 2000, notre fille Anna est notre rayon de soleil. Elle a grandi à l’hôtel, montrant un gros engagement personnel dans la poursuite de la tradition pour la 5ème génération.